A 16 heures, la classe est finie, à l’école Charles Péguy. Après le goûter, les enfants ont la possibilité de rester pour différentes activités. Parmi elles, l’apprentissage d’une langue internationale a séduit la directrice, Mélanie Dahoui, et l’équipe enseignante, dans le cadre du projet culturel de l’école. De plus, l’Asie est aussi au programme et l’intervenante en espéranto est Coréenne. Ces ateliers hors temps scolaire ne sont pas obligatoires et il y en a plusieurs, d’où un très petit nombre d’élèves dans chaque, ce qui favorise un bon apprentissage. Quatre élèves vont donc apprendre les bases de l’espéranto, au cours du premier trimestre, jusqu’aux vacances de Noël. Hier lundi, c’était le deuxième cours. Les enfants se souviennent très bien du premier mot qu’ils ont appris et échangent avec Ana et Michel des « Salúton ! » assortis de grands sourires. Ana, de son vrai nom Shin Eun Sook, a connu le club Espéranto Bourg il y a 5 ans, par l’intermédiaire d’un de ses membres, Michel Fontaine, qui lui a donné des cours d’espéranto par Skype. Depuis, elle enseigne cette langue dans une école alternative en Corée. Pour les enfants, l’atelier est résolument ludique. On s’envoie une peluche et celui ou celle qui la rattrape annonce « Mi estas … » (je suis) et son prénom. Après une petite révision des chiffres, on se groupe autour d’un ordinateur : grâce à Skype, un échange en espéranto se déroule avec Léo, étudiant à Séoul, en Corée du Sud. Pour lui, il est 23h30, 7 heures de plus qu’ici. Walid, Fatimata, Saad et Darina se présentent tour à tour. Quel bond, à 12 000 kilomètres ! 

Pour résister à l’immense  pression scolaire dans la société coréenne, des familles se regroupent et créent, à leurs frais,  leur propre école « libérée », pour assurer l’épanouissement de leurs enfants. Ces écoles pratiquent des méthodes actives, proches de la pédagogie Freinet. Elles ont également choisi l’espéranto comme langue alternative à l’anglais.

Ana a déjà visité Bourg quatre fois, soit seule, soit accompagnée d’enseignants ou d’élèves. Elle a aussi participé à l’encadrement du centre de loisirs pour enfants et adolescents de Saint Martin du Mont.

Elle est venue cette fois très attirée et motivée par une action d’animation de l’espéranto dans le cadre du Plan Educatif Local, organisé par la municipalité dans les écoles primaires. L’école Charles Péguy a été particulièrement et opportunément choisie pour cette langue de paix et d’amitié entre les peuples. L’association Espéranto Bourg est heureuse et fière d’avoir pu mettre en place une telle action. 

initiation espéranto école Ch Péguy (1)     initiation espéranto école Ch Péguy (2)     initiation espéranto école Ch Péguy (3)     initiation espéranto école Ch Péguy (4)