L’Ensemble Apsara réunit une harpe, une flûte traversière et un comédien-danseur : une alliance originale qui a enchanté le public du petit théâtre Jean Vilar, mercredi à midi. « Le poète est un monde enfermé dans un homme », lit Alain Sallet. Puis, au son des instruments d’Anne Brodu, harpiste et d’Annick Perrier, flûtiste, il évolue sur la scène, danseur expressif. Textes sobres et danse forment un bel équilibre avec la musique. Les Mercredis de la sirène proposent toujours des créations que les adultes et les enfants ont autant de plaisir à découvrir.  

Mercredis de la sirène - Apsara (1)          Mercredis de la sirène - Apsara (2)          Mercredis de la sirène - Apsara (3)