« Hors-limites » est un instrument de musique, sans en avoir l’air. Comparé à une « harpe » monumentale, il est formé de deux enclos carrés concentriques et reliés entre eux par des fils d’acier qui se joignent tous. Ses poteaux de bois rappellent les paysages agricoles de l’Ain. Tout autour de cette installation, une soixantaine de paires de ficelles de chanvre permettent d’entendre diverses sonorités. Lesquelles sont à produire intentionnellement par les spectateurs ou font l’objet d’un concert étonnant, par des artistes musiciens. Le vent, également, peut engendrer aléatoirement des sons variés et inattendus. L’œuvre de Tony di Napoli, sculpteur et musicien, né en France, a été installée à Bourg-en-Bresse début avril et restera en place jusqu’au 11 novembre. Elle fait partie de son concept original appelé « desartsonnants », qui utilise aussi des pierres sonores. L’artiste travaille beaucoup sur la vibration sonore et le ressenti lors de la création de sons.

Comment ça marche

Suivant les indications du panneau explicatif, j’enroule deux ficelles autour de mes doigts, une à chaque main. Et paradoxalement, je me bouche les oreilles ! Mais en effet, cela permet de conduire le son et de le rendre audible. Car de l’extérieur, on n’entend rien. Les deux mains occupées, les fils qui doivent rester tendus, difficile de produire soi-même des sons ! L’idéal est donc de venir expérimenter ce drôle d’instrument à plusieurs. Et de jouer avec son imagination et ce que l’on a sur soi. Une clé frottée sur un poteau produit un bruit de scie amusant. Taper d’un doigt sur un fil d’acier ou sur un montant de bois provoque des roulements de tonnerre et une sensation d’orage, aussi bien par grand soleil, au milieu des pâquerettes. Gong, tempête, grondements ou fracas d’usine, chacun interprète ensuite ce qu’il entend. Frotter ou tapoter avec un brin d’herbe produit curieusement des sons tout à fait audibles : plutôt des chuchotis … Un stylo, une montre, un foulard, une ceinture ou tout autre objet à votre disposition permettra de générer des sonorités diverses et pas seulement : cela vibre, également. 

Note :      L’installation « Hors-limites » restera en place jusqu’au 11 novembre : sur le Champ de Mars, boulevard Maréchal Leclerc, entre l’avenue Louis Jourdan et la rue des Casernes. Plus de renseignements : Résonance contemporaine, 14 rue des Casernes, 04 74 45 23 04 et site internet + site Tony di Napoli : desartsonnants.overblog.com

harpe Champ de Mars (1)     harpe Champ de Mars (2)     harpe Champ de Mars (3)     harpe Champ de Mars (4)

 

                                      harpe Champ de Mars (5)          harpe Champ de Mars (6)