Cette année, pour la Fête de la science, les instruments anciens conservés au lycée Lalande ont été exposés à la chapelle des Jésuites. Et ce sont les élèves volontaires, de 1ère et terminale scientifique, qui ont accueilli les visiteurs et montré le fonctionnement de tous ces appareils. La plupart ont été choisis pour les expériences amusantes qu’ils permettent de réaliser. Mélanie, lycéenne de 16 ans, taquine gentiment une toute jeune visiteuse : « C’est une baguette magique ! », assure-t-elle, à propos de la barre aimantée qui fait bouger une épingle. Coraline, 4 ans, est venue avec sa maman. Elle participe avec enthousiasme aux jeux proposés. Comment fabriquer une boussole, avec une rondelle de bouchon de liège et une épingle ? A côté des novices, d’autres s’avèrent beaucoup plus expérimentés et pourraient bien poser des colles aux élèves. Un ancien professeur de physique, par exemple … « Le galvanomètre, créé en 1820, permet …. » : des panneaux explicatifs renseignent également les passants, sur les objets exposés. « C’est intéressant, parce que ce sont des appareils qu’on ne voit jamais et comme c’est ancien, on voit bouger des aiguilles, au lieu que ça s’affiche en numérique ; ça aide à comprendre. », soulignent Elise et Claire, 17 ans. L’exposition est consacrée au magnétisme et à l’électricité, ainsi qu’à leur combinaison, l’électromagnétisme, dont l’un des découvreurs, Ampère, fut professeur à « L’école centrale de Bourg », aujourd’hui lycée Lalande. Les innombrables applications de l’électroaimant fourmillent dans notre vie actuelle. 

Fête science lycée Lalande (1)     Fête science lycée Lalande (2)     Fête science lycée Lalande (3)     Fête science lycée Lalande (4)